Futur sucks

Futur sucks
What it used to be before our cellular lives

mercredi 24 décembre 2014

Hey.

Je ne compte plus le nombre d'articles qui commencent par "Hey.".  Mais quand bien même je le ferai, ça ne servirait à rien. Enfin bref, passons.

Comme demain c'est Noël, ce qui fait d'aujourd'hui, la veille de Noël, je me suis dit pourquoi ne pas faire quelque chose de constructif?" et j'ai décidé d'écrire un livre. Et puis comme j'avais la flemme, et pas d'inspiration, et bien je me suis couchée sur mon lit et j'ai écouté des auditions X Factor. Et puis finalement, j'ai ouvert une page Blogger et j'ai commencé à écrire.
J'avais pas mal de chose à dire il y a quelques temps, mais là je sèche un peu.

Donc voici l'objet, ou plutôt les objets de cet article.

Ma mère m'a dit que je ressemblais à un sac -et d'ailleurs elle a raison- mais je tenais absolument à porter cette jupe, parce que c'est ma fierté, si tant est qu'il m'en reste une. Désolé pour le bordel derrière, mais j'avais la flemme.
Et c'est le même sweat que sur l'article précédent, porté à plusieurs jours -et lavages- d'intervalle.



Le plus désastreux dans tout ça, c'est qu'une dame dans la rue est passer à côté de moi en faisant "De mon temps, les jeunes, ils travaillaient, ils ne se travestissaient pas." Du coup j'ai pas vraiment compris si elle m'avait pris pour un mec mais j'ai pas eu le culot de lui demander de répéter.
Là en revanche, pas de remarque maternelle quand à la qualité de mes goûts vestimentaires. En même temps, je ne crois pas l'avoir croisée ce jour-là.




Avec le manteau.

Sans le manteau.
Et en écrivant ces deux descriptions d'une finesse remarquable, j'ai pensé à ça.

Fluide Glacial, Litteul Kevin. Et son père, le fantastique mais con, Chacal.
Sur ce, 
Hope you're not sad today, because, according to studies, people actually are pretty sad on Christmas day, which is totally understandable if they are broke because of the presents they bought (like me),
But anyway, don't be sad, or if you are, then click here, the show must go on,
Lélo.