Futur sucks

Futur sucks
What it used to be before our cellular lives

samedi 30 août 2014

La pluie et le beau temps.

Il a fait froid les premiers jours de la semaine et puis, tout à coup, plus rien. Plus rien dans le ciel à l'exception du soleil et de ce bleu, infini et immense, qui plongeait mes pensées dans des mers de rêveries. Plus une goutte de pluie, plus de feuilles mortes. Ce qu'il restait, c'était des degrés. 18, 19, 20 degrés. Quel choc se fut donc (enfin j'exagère, j'ai juste eu très chaud), lorsqu'un matin, quand je sortis, la chaleur était moitié moindre que l'après midi. 

Et vous allez vite comprendre pourquoi.

Je ne suis pas une grande fan de Forever21. (Déjà parce que le nom de la marque ne véhicule pas un message fantastique.  À mon goût, en tout cas. Cette idée d'avoir toujours 21 ans, c'est un peu refuser de vieillir. Et je ne trouve pas ça très "honnête" de nous pousser à grandir plus vite pour ensuite nous dire de cacher notre âge. Mais ce n'est que mon avis.)
Mais j'aimais bien la phrase.
Voici la tenue et question. T-shirt, slim noir, manteau "oversidez" -du coup, je ressemble un peu à un nain avec, j'ai l'impression d'être dans le Seigneur des Anneaux- et écharpe bleue. Un peu comme l'écharpe rouge de François Mitterand ou le foulard vert dans Confessions d'une accro du shopping. Sauf qu'ici elle est bleue (et sa couleur n'a rien à voir avec mon "bord politique"). 
Imprimé du t-shirt. Et photo floue.

Ma broche. Une broche " de famille". 

Et bien sûr, mes Creepers.

Voici donc cet article. 

Hope you enjoy the lack of clouds in the sky (because I don't),
Lélo.