Futur sucks

Futur sucks
What it used to be before our cellular lives

jeudi 10 juillet 2014

Le vilain petit canard et un opéra céleste.

Aujourd'hui il pleut. Quel temps original en saison estivale me direz-vous. Et bien, votre sarcasme n'est pas au goût du jour, car voyez-vous, j'adore la pluie. Je fais partie de ces chanceuses dont l'état des cheveux ne dépend pas de l'humidité ambiante.( Enfin chanceuse, ce n'est pas comme si j'attachais une grande importance à mes cheveux. Mais je dois avouer que quand je vois toutes ces personnes dirent à non, je ne peux pas sortir mes cheveux vont boucler/friser/partir en coui...cacahuète quand l'orage approche, et bien je suis plutôt contente de pouvoir sortir et danser sous la pluie. ) Je fais partie de ceux qui préfère la tempête au beau temps. Non pas que je ne supporte pas le soleil. Ou que je sois un vampire ou encore une amatrice de spleens baudelairiens par jour de grand vent.Non, je préfère juste la beauté d'un ciel en colère à vide d'une journée de beau temps. Qu'est-ce qu'un ciel sans nuages? Une grande étendue bleu qui ne s'arrête à aucune frontière? Un vaste paysage absent qui réunit les hommes?
Sûrement, mais c'est une beauté que j'ai du mal à cerner. Quoi de plus beau qu'un ciel torturé, en désaccord avec lui-même et dont les cris de colère ne sont que coups de tonnerre inutiles et éclairs destructeurs? Lorsqu'on les entend se rapprocher de notre doux foyer et qu'on compte le temps qui sépare le tonnerre des éclairs pour être sûr d'être à l'abri. Bon, je vous l'accorde, ce n'est pas l'activité la plus jouissive de ma vie. Mais quand même, assise au coin du feu ou réfugiée dans ma chambre, j'écoute cet opéra céleste dont la beauté n'est qu'éphémère.

Voici donc ma tenue, une peu en coloré, quand même.

Voici de loin. Un tutu/jupon/je-ne-sais-pas-trop-quoi-avec-du-tulle, une marinière (air maritime quand tu nous tiens), un super k-way Aigle et mes converses pas converses de Hong Kong. Je me sens un peu comme le vilain petit canard, c'est assez marrant. Ou intéressant plutôt.

Mes petites jambes pas bronzées.

Mon collier" yeux te vois".

La farandole des couleurs. Et j'ai remis des bagues du coup, pas de risque de marques de bronzages inappropriées aujourd'hui.

On ne voit pas la pluie. Dommage. Une petite ruelle à La Couarde.
Et en plus, une tenue du soir.
Ma coiffure.

Combi short. En jean.

Mes cheveux ne sont pas sales. Ils sont juste mouillés. On revenait de la plage aussi.

Colours. Photographie inutile.
Hope the weather is the kind you like,
Lélo.