Futur sucks

Futur sucks
What it used to be before our cellular lives

lundi 14 juillet 2014

Hooray for Hollywoold.

So, my today's post will be in english for the following reason : I'm taking a plane to San Fransisco on July, 13th. (Which was yesterday, but this post is scheduled or programmed I don't really know what word I should use, so I decided to use them both, but, anyway.)
So I'll try to write a little bit there, even though I don't know if I have the time.

My outfit today is inspired by the Marins, who were (and still are) kind of a fantasy for me, a few years ago. (And still now, thanks to my dad's movies and Top Gun. Even though Tom Cruise had odd teeth and was not a Marin in this movie. There is also Battleship but not my favorite movie. At all. There are some series too. Last Resort, Homeland, Strike Back... I mean, when I was younger, I wanted to be a serviceman so The Raid, Forces spéciales (great french movie), Black Oak Down, and all the other stuff of this kind were my favorite movies of all the time. A big Hooray for Hollywood, for making those movies, they made my "glaucus education", in a way.)

Well, enough talking/writing, let's see the outfit.

I think there's a mistake in the text. But I'm not really sure about it.

Super cap

My outfit.

DIYed t-shirt. It a "marinière".
My rings.

And bracelet.

My brother's bike.

Super ice cream. Mint chocolate and poppy.

The view.
 The outfit is not as great as hers, but I like it.

Oh and I loved this internet page so, let's click here and see it.

Oh, and today is the equivalent  of Independance Day in France, so, let's finish this post in french for once,
En espérant que vous allez bien et que les feux d'artifices seront fantastiques,
Lélo.

samedi 12 juillet 2014

Le vilain petit canard. Le retour.

Petite envie de DIY hier. Petite envie de crêpes aussi, mais finalement, on a mangé des pâtes. Donc bon, voilà.

Premièrement, ma tenue. Comme c'était hier, je suis habillée de la même manière que dans mon post précédent. 

Un petit selfie.

Et je change la marinière pour un "pull" un peu plus chaud. Même si le soleil est revenu (pauvre de moi, reviens-moi pluie, eau de jouvence). De loin.

Et de près. J'adore ce jupon/tutu/jupe-avec-du-tulle.

Petit jeu de transparence.

Mes bagues.
Une photo de la plage.

Encore le banc. Je crois que je suis amoureuse de ce banc.
 Et maintenant, le DIY.

Ce qu'il faut. Du fil à broder, une aiguille et une t-shirt. Ici, la marinière en l'occurrence.

Et un cerceau à broder aussi.Donc j'ai dessiné des yeux entre deux rayures et je cous avec du fil bleu clair.


Maintenant l'iris.

J'ai essayé la pupille en jaune. Mais au final c'était laid.

Donc j'ai alterné orange et vert pour les iris.

Comment enfiler une aiguille avec un enfile-aiguille. Le truc du paresseux.

Un enfile-aiguille.

Passer la boucle de fil de fer dans le chat de l'aiguille.

Passer le fil dans la boucle.

Tirer sur l'aiguille et faire passer le fil dedans.

Enlever l'enfile-aiguille. Et voilà. Tadam! Et si le fil est violet, c'est parce que finalement, mes pupilles sont violettes.

La photo finale.

De plus près.

Dans mon armoire de vacances.
Je la porterai sûrement demain.
Hope you liked it,
Lélo.

jeudi 10 juillet 2014

Le vilain petit canard et un opéra céleste.

Aujourd'hui il pleut. Quel temps original en saison estivale me direz-vous. Et bien, votre sarcasme n'est pas au goût du jour, car voyez-vous, j'adore la pluie. Je fais partie de ces chanceuses dont l'état des cheveux ne dépend pas de l'humidité ambiante.( Enfin chanceuse, ce n'est pas comme si j'attachais une grande importance à mes cheveux. Mais je dois avouer que quand je vois toutes ces personnes dirent à non, je ne peux pas sortir mes cheveux vont boucler/friser/partir en coui...cacahuète quand l'orage approche, et bien je suis plutôt contente de pouvoir sortir et danser sous la pluie. ) Je fais partie de ceux qui préfère la tempête au beau temps. Non pas que je ne supporte pas le soleil. Ou que je sois un vampire ou encore une amatrice de spleens baudelairiens par jour de grand vent.Non, je préfère juste la beauté d'un ciel en colère à vide d'une journée de beau temps. Qu'est-ce qu'un ciel sans nuages? Une grande étendue bleu qui ne s'arrête à aucune frontière? Un vaste paysage absent qui réunit les hommes?
Sûrement, mais c'est une beauté que j'ai du mal à cerner. Quoi de plus beau qu'un ciel torturé, en désaccord avec lui-même et dont les cris de colère ne sont que coups de tonnerre inutiles et éclairs destructeurs? Lorsqu'on les entend se rapprocher de notre doux foyer et qu'on compte le temps qui sépare le tonnerre des éclairs pour être sûr d'être à l'abri. Bon, je vous l'accorde, ce n'est pas l'activité la plus jouissive de ma vie. Mais quand même, assise au coin du feu ou réfugiée dans ma chambre, j'écoute cet opéra céleste dont la beauté n'est qu'éphémère.

Voici donc ma tenue, une peu en coloré, quand même.

Voici de loin. Un tutu/jupon/je-ne-sais-pas-trop-quoi-avec-du-tulle, une marinière (air maritime quand tu nous tiens), un super k-way Aigle et mes converses pas converses de Hong Kong. Je me sens un peu comme le vilain petit canard, c'est assez marrant. Ou intéressant plutôt.

Mes petites jambes pas bronzées.

Mon collier" yeux te vois".

La farandole des couleurs. Et j'ai remis des bagues du coup, pas de risque de marques de bronzages inappropriées aujourd'hui.

On ne voit pas la pluie. Dommage. Une petite ruelle à La Couarde.
Et en plus, une tenue du soir.
Ma coiffure.

Combi short. En jean.

Mes cheveux ne sont pas sales. Ils sont juste mouillés. On revenait de la plage aussi.

Colours. Photographie inutile.
Hope the weather is the kind you like,
Lélo.

mardi 8 juillet 2014

"Red hearted" socks worn in compensated sandals.

I can't really wait to be at home, even though it just will be for a few hours. I have a thousand ideas about fashion and everything. Like, I know what what I'm gonna wear for the plane journey. I also have an idea, which includes "red hearted" socks worn in compensated sandals. Yeah baby. 
I'll show you in the following pictures.

Exciting isn't it. I have to admit, I become enraged little. But it sounds great. Well, looks great actually, I was thinking about wearing it with high-waisted jeans with black stripes.


 Well, I don't have any other pictures or an entire outfit, so I'll leave you there,
Hope you're travelling or will be or that you enjoy whatever you're doing or will be,
Lélo.

Oversized. Tips & Top 5.

Je suis petite. Enfin pas toute petite, mais pas très grande. 1m60 et des poussières... Enfin bref. Les magazines de modes et autres conseils de spécialistes m'ont très vite fait comprendre que les jupes longues, les pantalons larges et autres "merveilles" oversized n'étaient pas faits pour moi... *Pauvre de moi*.
Seulement, personne ne peut vraiment nous dire ce qui est bien pour nous, dans la vie comme ailleurs. Enfin, à vrai dire, je ne pense pas que ce soit vrai pour tout mais, question mode, je pense que si. Et comme nous parlons de mode présentement... Voilà. Enfin bref, tout ça pour dire que j'ai donc décidé de tester ces mastodontes de tissus, malgré ma petite taille.
Et voici, dès à présent un top 5 des choses à faire lorsqu'on  fait ma taille (ou mon absence de taille plutôt) et que les grandes pièces ne nous découragent pas.

D'abord la "petite phrase du jour".
(Quoique je vais galérer à trouver 5 astuces, mais allons-y.)

1 : S'élever. Avec des talons, des plateformes, des compensées... Peu importe. Une jupe longue peut tasser une petite silhouette mais aussi lui faire prendre 20 cm.

2 : Parce que sinon je n'aurais pas assez d'astuces, en "ricochet" avec le n°1, porter une coiffure haute. Un bun ou une queue de cheval. En fait, le principal, c'est de dégager la nuque et les épaules (le port de tête aussi en principe). 

3 : Porter l'oversized taille haute, ça allonge les jambes...

4 : ...Mais ne pas couper son buste. Déjà, à la base, quand on est petite, il est déconseillé de mettre un bas clair et un haut foncé ou l'inverse. Pas de couleurs jour/nuit qui tassent la silhouette mais plutôt des teintes proches. On évite donc le noir/blanc ou le bleu foncé/ jaune pâle. Encore une fois, c'est vous qui voyez, mais j'ai remarqué que l'effet cassant était très présent sur moi, donc pour aller avec la jupe longue rose pâle que je possède, un cropped top écru fera très bien l'affaire. 

5 : Encore un conseil, qui ressemble (énormément) au précédent mais bon passons. Si on a choisi la jupe taille haute, les épaules et/ou le décolleté sont couverts. Trop de peau en haut raccourcit le buste, encore une fois. Mais on peut remonter les manches si on veut.

Bonus : 6 : Ceinturer. Je sais que ça peut paraître con, mais marquer la taille, c'est une bonne idée et, contrairement à ce que l'on croit, ça ne raccourcit pas les jambes ou le buste, si les conseils précédents ne sont pas restés dur le papier (ou plutôt sur l'écran).

Voici maintenant la tenue qui illustre mes propos.

La jupe n'est pas si longue mais bon.

J'avais l'impression de faire 1m70. *Instant magique*. Jusqu'à ce que mon frère me dise "T'façons sans tes talons j'fais ta taille alors... Et moi j'ai pas fini de grandir." Vous savez quoi? J'espère toujours faire ma poussé de croissance, un jour.

Le chat. Mew.
Vue d'en haut... Le sol paraît si bas, si lointain... Je me sans un peu comme Alice au pays des merveilles, j'ai grandi si vite...
Enfin bref, ces conseils ne sont que des conseils et, comme je l'ai dit (ou plutôt écrit) plus haut, chacun est juge de ce qu'il aime.

Hope you
 
, Lélo.

dimanche 6 juillet 2014

Retrouvailles, baignades et mers gelées.

Voici quelques images, que dis-je, photographies! de mon séjour.

La pointe du groin. Le nom le plus sexy du monde. Je trouve cette photo émouvante, grâce au couple qui regarde l'horizon. Je me demande bien ce qu'ils pouvaient se dire. Je leur ai donc inventé une histoire. Il avait 17 ans elle en avait 18. Il se sont rencontrés à cet endroit précis, trente ans auparavant. Ils se sont aimés, puis séparés. Il a fondé une famille, elle une entreprise. Ou le contraire, peu importe en fin de compte. Et, par le plus grand des hasards, ils se sont retrouvés, sur une plage de l'Île de Ré. Ils se sont vus, se sont parlés. Et ils sont repartis, ils ont repris leurs vies. Mais ils étaient de ceux qui pensent que l'amour, le vrai, ne meurt jamais. Elle a plaqué sa petite vie tranquille dans la banlieue lyonnaise et il a oublié de rentrer chez lui après être allé acheté le pain. Et ils se sont retrouvés. Ici, comme trente ans auparavant.

Pour être tout à fait honnête, je n'ai pas vraiment de tenue. Encore la combi blanche d'un de mes derniers posts et ces petites sandales.

Coiffure "sortie de l'eau".

Petite phrase du jour, pour rester dans les traditions. Même si je n'ai jamais vraiment aimé les traditions.

Comme "promis". Mais je vais essayer de faire quelque chose de plus prometteur. En fin d'article.

La mer. Gelée. On ne peut pas tout avoir.

My hairstyle.
Ma tenue floue. Encore dans le style "aujourd'hui, je ne drague pas". Mais de toute façon je n'ai pas besoin de ce genre de tenues pour ne pas draguer. C'est juste pour être encore plus sûre que rien n'arrive. Genre la ceinture et les bretelles.

Voilà. Demi-selfie.

Mes colliers. Ce sont un peu les seuls colliers que je porte. C'est aussi pourquoi je les aime autant. J'ai un peu l'impression de parler de mes poneys. Si jamais j'avais des poneys. Mais je ne peux pas parce que je suis allergique. Et de toute façon, ça pue un peu les poneys.

The last picture. Avec plusieurs bancs. Pour que celui du milieu ne soit plus "lonely".


Hope you ate a lot of ice creams,
Lélo.